Présentation

Bonjour,

En 2009, j’étais las de courir derrière les écureuils, les mouettes, les divers autres bipèdes et bipennés. En effet, je ne souhaitais plus les piéger (photographiquement parlant) en les attirants avec de la nourriture, ni en me camouflant en ortie en pleine forêt pour passer inaperçu et ne plus penser aux plus narquois, qui m’ont essoufflé en les poursuivants des jours et des nuits durant, jusqu’à l’arythmie cardiaque permanente.

A cause de toutes ces bonnes raisons (ai-je été convainquant ?), j’ai donc ressenti le besoin de traquer un autre animal, qui est l’homo erectus (il en reste, malheureusement) et son successeur l’homo sapiens (pour les plus chanceux et à la mode ces 200 derniers siècles).

Vu qu’il est impossible de capturer chez un banquier qui se respecte, des images dans lesquelles il est en train de fournir un effort démesuré le menant à la déshydratation, de percevoir sa performance (sauf avec les bonus), sa joie (encore les bonus !), sa tristesse (toujours les bonus !!), son remord auprès du client pour une perte financière (bingo, bonus quand-même !!!), j’ai du donc trouver autre chose.

 Il ne restait plus que le sportif, le vrai, celui qui transpire en allant retirer son chèque à 8 chiffres (auprès du même banquier bien sûr), celui dont la performance est diffusée en mondovision pour être idolâtré, celui qui exulte de joie en recevant un carton rouge, celui qui pleure de tristesse en calcinant la cheville de son adversaire et celui dont le remord le ronge pour avoir fait gagner son équipe.

 Voilà pourquoi j’ai changé mon fusil d’épaule, mais il reste toujours un même élément à dompter, c’est l’instant décisif où l’on presse sur la gâchette, pardon, je voulais dire le « déclencheur ».

Alors, n’ayez pas peur et suivez-moi dans la galerie !

Moi

C'est Moi